Nous rentrons dans la quatrième semaine de confinement, sans savoir jusqu’à quand il va durer. Ce confinement peut-être plus ou moins difficile à vivre, et il est aussi le pendant d’une situation sanitaire grave, qui est  aussi une crise sociétale complexe qui peut bouleverser nos repères.
Comment vivre au mieux cette période, sans que s’installe un malêtre trop intense ? Est-ce que, à l'inverse, malgré la contrainte et la situation, nous pouvons en faire quelque chose de profitable pour nous ?

Par ailleurs, dans ce moment si particulier, la vie continue avec peut-être nos mêmes questionnements, nos mêmes angoisses, nos mêmes difficultés..et il est nécessaire de continuer à faire face.

Si la téléconsultation (téléphone ou visio) n’est à mon sens pas une fin en soi et ne peut remplacer, à terme, des séances en présentiel (sauf dans des situations exceptionnelles), elle peut néanmoins permettre d’amorcer un travail thérapeutique, de se familiariser avec ce que représente une consultation, de travailler de manière ponctuelle, ou de palier temporairement à la possibilité d’une rencontre en cabinet. Elle peut permettre de nouer un lien apaisant dans une situation pour le moins déstabilisante.

Contact possible au 06 70 06 45 22.

Nuit de fleurs