L'écriture, sous des formes variées peut accompagner et favoriser le travail clinique. Elle est aussi un travail en soi.

"Ecrire, mais pas seulement écrire, ou bien écrire en tant que le fil des mots articule une pensée qui remet psychiquement en mouvement ce qui autrement
s’arrête, se sédimente et s’enfouit,
finissant cependant par laisser insidieusement filtrer ce qui intérieurement détruit,
malheur et chance - écrire, est se remettre à penser - et se laisser le temps
d’en saisir quelque chose, de tirer à nouveau
le fil qui permettra peut-être
de se déprendre
de la douleur,
Ecrire, dans le temps particulier qu’il offre à la pensée, à la
subjectivité,
ce geste que nous pouvons nous offrir en
écrivant -
est un lieu où peut se constituer
une certaine confiance
dans le langage/dans le langage et dans
autrui."
LB2018

Just be